• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009
( 29 novembre, 2009 )

« Chantevin » de Renée Molliex

Un livre sur la vigne, l’histoire d’une étrangère qui arrive en pays vignerons et  qui n’y connaît absolument rien. Au fil des pages, cette femme va apprendre à soigner cette vigne qui réclame jalousement tout son temps. Et malgré sa souffrance physique et morale elle finira par aimer la vigne, elle la fera sienne. Un livre intéressant pour ceux qui ont envi de découvrir le travail de la vigne et la dure vie des vignerons gens passionnés.

( 28 novembre, 2009 )

Michèle la magicienne (extrait)

Michèle, la magicienne, survolait des paysages : de grandes forêts, des prairies verdoyantes, puis le désert, la tristesse, l’obscurité et la nuit noire, maléfique, remplit son champ de vision.

Au loin, une toute petite image apparut comme une lumière d’espoir dans la nuit, l’image d’une petite fille : Naty. Celle-ci lui demandait son aide car sa planète « Naturalia » était tombée aux mains du terrible Yendo.

Michèle et ses amis vont devoir une nouvelle fois risquer leur vie, déjouer de nombreux pièges et affronter le cruel Yendo.

Mais arriveront-ils à temps pour sauver Naty ?

Naty dont les derniers mots furent : « Aide-nous, aide-nous…. »

(pas disponible)

( 28 novembre, 2009 )

Les aventures de Michèle (extrait)

Michèle, une jeune fille de 16 ans, vit paisiblement dans un petit village de campagne. Jusqu’au jour où da vie va prendre un tournant peu commun, son existence va complètement changer.

Cela commence par sa fuite pour sauver un cheval de l’abattoir, puis son enlèvement par un esprit mystérieux. Elle se retrouve alors sur une planète étrange, Afreusortus, projetée dans un monde incroyable où elle rencontrera des animaux extraordinaires, certains amicaux, d’autres très dangereux. Elle devra lutter pour survivre, combattre l’esprit maléfique, le maître de cette planète.

Dans son combat elle sera aidée par un cheval et un intelligent petit robot. Mais cela suffira-t-il pour lui permettre de se sauver et de quitter cette planète ? Pourra-t-elle un jour rentrer chez elle ?

(pas disponible)

( 23 novembre, 2009 )

Les quatre saisons

 

Les feuilles d’Automne tombe pèle-mêle

Et nos deux cœurs s’entremêlent

En chantant à l’unisson

Des refrains polissons

 

 

Le froid de l’Hiver nous transperce

Mais dans l’âtre le feu frétille

Réchauffant de ses flammes perverses

Nos corps qui s’émoustillent

 

 

Alors s’éveille le Printemps

Et sans perdre de temps

Un mariage s’organise

Pour l’enfant qui arrive

 

 

L’Été pointe le bout de son nez

Avec sa chaleur étouffante

Annonçant une trêve reposante

Une famille heureuse et comblée

( 22 novembre, 2009 )

La nature en danger

Nous l’avons maltraitée de diverse et multiple façon, nous l’avons abandonnée, nous avons ignoré ses cris de douleurs. Elle est à l’agonie et réclame notre aide. Alons nous faire la sourde oreille ou bien allons nous prendre nos responsabilité. Cette Terre, notre planête lui appartient, nous nous ne faisons que passer mais qu’allons nous laisser derrière nous. Ue vaste décharge, un monceau de détritus légué à nos enfants. NON il faut réagir, faire quelque chose. Mais me direz-vous qu’est-ce que moi tout seul je peux faire pour enrayer ce désastre planétaire. Seul on ne peut rien faire, mais chacun ensemble en réunissant nos efforts nous pouvons faire de ce monde, de notre Terre un monde meilleur. Eteindre la lumière en sortant d’une pièce, prendre des douches au lieu de bain, privilégier la marche à pied au lieu de prendre sa voiture. Cela représente peut-être une goutte d’eau dans l’océan, mais avec plusieurs gouttes on peut faire une mare qui peut grandir pour donner un lac, puis un fleuve qui pourrait avec la foi sincère de tout un peuple devenir tellement gros qu’il déborderait et laverait la Terre de toute cette crasse accumulée depuis trop d’années.   (Pour en savoir plus mon livre « SAUVEZ LA TERRE » disponible sur amazon.fr, une aventure écologique)

( 21 novembre, 2009 )

L’amour à Venise

Cela s’est passé à Venise pendant le carnaval célèbre pour ses multiples masques et déguisements représentant un kaléidoscope des délires de la société.

Cela devait être une simple escale, mais quand elle le vit tout son univers se retrouva chamboulé.

Quand elle le vit, l’hôte de ses rêves, avec son regard flamboyant, avec son badinage aux accents chantants, elle ressentis le besoin, la soif irrésistible de tisser entre eux des liens indéfectibles.

Elle resta à Venise, et leur amour fut tellement fort que même après leur mort, outre-ciel, il continu encore.

( 14 novembre, 2009 )

Le mur de Berlin

Le mur de Berlin s’est écroulé il y a 20 ans permettant ainsi de réunir deux populations soeurs qui s’étaient, contraintes et forcées, perdues de vue depuis longtemps. Un grand pas en avant accompli il y a 20 ans, depuis on piétine. De nombreux autres murs existent toujours, des murs physiques de pierres et de terre séparant les coeurs, mais aussi des murs moraux de préjugés et d’incompréhension séparant les âmes. Un travail colossal doit être effectué afin de les abattre mais en avons-nous seulement la volonté. En réalité, ces murs sont le reflet de nos peurs, peur de l’étranger, peu de ce que l’on ne connaît pas. Alors discutons, apprenons à nous connaître les uns les autres. Un pas après l’autre, un petit geste de paix, d’encouragement. Parlons ensemble ! Les mots sont des armes puissantes, les mots s’ils sont bien choisis et réfléchis ont une force incroyable et peuvent par le simple fait d’être prononcés abattre des murs que l’on croyait indestructibles. Alors parlons ensemble, que ces mots d’espoir venant du coeur résonnent dans le monde entier et balayent d’un souffle d’amour tout ces murs de la honte.

( 2 novembre, 2009 )

L’identité nationale

L’identité nationale, on en parle beaucoup en ce moment mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire. Est-ce appartenir à un pays de par sa naissance. Cela suffit t-il pour s’y sentir bien. Non, je ne croispas. Faire parti d’un pays, c’est avant tout l’aimer de tout son coeur. Adopter sa culture, ses habitants, mais aussi respecter ses lois. Chaque pays est différent de par ses coutumes et quand on arrive en ce nouveau lieu quelqu’en soit la raison, il faut également accepter de faire des compromis afin de pouvoir s’adapter à cette nouvelle vie. Et c’est aussi notre rôle d’accueillir chaque nouvel arrivant ayant la volonté réelle de s’intégrer et donc de l’y aider.

L’identité nationale prend t-elle également en compte la diversité des régions constituant un pays. Certaines coutumes sont profondément ancrées et les habitants appartiennent plus à une contrée qu’à un pays. Y aurait-il plusieurs petits pays dans un pays. Non, mais si on veut faire parti et construire une grande nation, alors il faut accepter l’identité régionale de chaque individu.

En conclusion, je pense que ce qui fait la richesse d’une nation c’est avant tout la multitude de cultures et la diversité des habitants qui la compose. Par conséquent l’identité nationale devrait être défini comme l’attachement d’une personne à un pays, l’attachement pas seulement physique mais aussi et surtout moral.

Porter son pays dans son coeur est bien plus important que tout le reste. 

|